Stage de printemps/été en Drôme

Un séjour au vert... pour découvrir, sur le terrain, combien la médecine naturelle est à portée de main !

 

Le stage se passe dans le Haut-Diois, une région incroyable en matière de biodiversité médicinale car elle se trouve au carrefour entre un climat méditerranéen et continental ; on y trouve à la fois des plantes de climat sec (lavande, thym, romarin; genévrier, etc...) et des plantes de milieux plus humides (prêle, menthe, ortie, berce, etc). C'est la raison pour laquelle de nombreux laboratoires de phytothérapie (tels que "ladrôme") se sont installés dans la région. De même, pour les "herboristes-cueilleurs" que nous serons, il n'est pas de lieu plus opulent et varié!

Projeté dans ce décor, le stage sera organisé de sorte à laisser quotidiennement plusieurs heures de temps libre pour partir en balade dans cette merveilleuse région, et y tester directement les connaissances acquises.

L'expérience d'apprentissage se déroule en 5 étapes:

  1. La reconnaissance des plantes sauvages, comestibles et médicinales dans leur environnement. Pour aiguiser son regard et s'exercer dans la pratique d'identification botanique, je propose des balades quotidiennes dans la superbe région du Diois. Un support d'apprentissage sera offert pour vous permettre de vous exercer, dans les temps libres, à la reconnaissance des nombreuses plantes sauvages du lieu d'accueil. Il s'agit sans aucun doute de l'outil premier de l'herboriste-cueilleur!

  2. La cueillette des plantes médicinales est une étape tout aussi importante. Il s'agira de se familiariser avec la période de la cueillette, mais aussi avec l'heure idéale, les conditions climatiques, les outils, et surtout les parties à cueillir (feuilles, fleurs, semences, écorce, etc). L'ensemble de ces connaissances est nécessaire pour s'assurer la présence d'un maximum de principes actifs dans les plantes cueillies, et par conséquent leur efficacité dans les traitements. Ce sera l'occasion de retrouver les gestes des herboristes d'antan!

  3. Le séchage et la conservation des plantes a également sa place dans la réussite du processus. Nous aborderons les différentes techniques de séchage – sur claies ou en bouquets; leurs avantages et inconvénients; les erreurs à ne pas commettre et les précautions à prendre pour que les plantes conservent un maximum de propriétés. Nous apprendrons aussi comment se bricoler un séchoir fait maison – outil idéal pour le séchage.

  4. Les bases de la phytothérapie et de la médecine naturelle ; il s'agira de comprendre l'angle d'approche de la médecine par les plantes; comment considère-t-elle le corps et la santé, quelles parties utiliser, en quelle quantité et sous quelle forme en fonction des affections? L'objectif n'est pas d'être capable de cerner d'emblée toutes les pathologies et leurs remèdes; néanmoins, quelques études de cas seront proposées pour sentir le raisonnement à fournir lorsqu'on décide d'utiliser les plantes dans un cadre thérapeutique. De petits exercices sous forme de jeux de rôle permettront d'appliquer ces connaissances dans des mises en situation très concrètes.

  5. La réalisation de remèdes naturels à base de plantes médicinales : Une fois cueillies et séchées, les plantes sont prêtes à être transformées en tisanes, décoctions, gélules, teintures-mère, macérats, etc. Nous aborderons brièvement les différentes manières de transformer ces plantes en « médicaments » naturels. Chacun des participants choisira ensuite une affection qu'il voudra voir analysée et traitée à l'aide de ces remèdes; nous élaborerons ensemble la formule idéale en fonction des plantes cueillies ou mises à disposition.

Au stage de printemps, s'ajoutent :

- la dimension "gemmothérapie" (thérapie par les bourgeons), car c'est le moment où les arbres "débourrent": les bourgeons perdent leurs fines écailles protectrices pour laisser apparaître un vert tendre. A cet instant précis, les bourgeons regorgent de principes actifs et attendent la cueillette de mains expertes... Une journée est consacrée au stage de printemps à la cueillette et la confection de macérats glycérinés hydro-alcooliques, façon Pol Henry ("phytembryothérapie").

- la dimension "cuisine sauvage", car c'est au printemps, seulement, que les feuilles sont tendres et juteuses, sans amertume aucune ! Pour ne pas manquer ce "régal végétal", les balades de terrain seront aussi axées sur la cueillette de plantes à destinée culinaire - et plusieurs recettes seront fournies au fil du stage pour s'essayer à la cuisine sauvage.

 

Au stage d'été, s'ajoute la mission "cueillette de graines" - l'une des missions de l'herboriste pour assurer son autonomie ! C'est l'occasion d'apprendre comment distinguer les graines, comment les récolter, les conserver et les semer, pour préparer son jardin médicinal de l'année à venir! L'herboristerie "complète" passe par la reconnaissance des plantes en nature, mais aussi par la culture de certaines médicinales qui ne poussent plus, ou très rarement, à l'état sauvage (échinacée, aunée, hysope, etc).

 

Ces objectifs seront répartis sur 5 journées, de façon à alterner les parties très pratiques (balade, cueillette, séchage, tisanes) avec les bases théoriques indispensables (la botanique, la galénique, les bases de la médecine naturelle hier et aujourd'hui). Le temps consacré à chacune de ces étapes sera fonction du temps qu'il fera (influant sur la longueur et le lieu des balades de reconnaissance), et dans une certaine mesure, des priorités et aspirations du groupe.
Au-delà de ces ajustements, la formation vise en tout cas à se familiariser avec la majorité des plantes médicinales de la saison, à être capables de les cueillir, les sécher et les combiner en différents remèdes (tisanes, gélules, teintures-mères, macérats huileux). De même, devant une affection à traiter en urgence, chacun devra aussi être capable de connaître le fonctionnement de l'une ou l'autre plante maîtresse capable de la soulager – au moins en attendant des traitements complémentaires. La thérapie par les plantes est une véritable médecine, et elle représentait jadis le seul moyen pour soulager les souffrances de tout un chacun! Elle n'existe donc pas uniquement pour soigner un petit mal de tête ou une égratignure. Alliée à d'autres transformations (d'alimentation ou d'hygiène de vie), elle peut soigner très efficacement des maux aigus, mais aussi accompagner et soulager des troubles de santé sérieux, devenus chroniques.

Si le temps imparti ne permet pas d'entrer dans la complexité de certaines pathologies, il ouvre en tout cas sur les principes et la logique de la médecine naturelle, sur les outils à privilégier et perfectionner pour devenir son propre médecin!

 

Matériel à emporter :

  • carnet ou matériel pour prises de notes

  • Une tenue d'extérieur, pour s'aventurer sans crainte dans les sous-bois!

  • 2 ou 3 sacs en tissu ou en papier

  • une paire de bon ciseaux pour la cueillette

  • des gants (pour cueillir les plantes urticantes ou épineuses)

Ouvrages de référence (certains disponibles pendant la formation):

  • COUPLAN, François, Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques

  • Encyclopédie des plantes médicinales LAROUSSE

  • DEPOERS, LEDOUX, MEURIN : La phytothérapie : entre science et tradition

  • MULOT, Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste

  • TICLI, Bernard, L'herbier des plantes médicinales, Ed. De Vecchi

  • etc...

Dates 2019:

Stages de 5 jours : du 15 au 19 avril, du 8 au 12 juillet et du 5 au 9 août  (5 jours de formation, 6 nuitées)

Lieux: Gîte "A pas d'âne" - Escoulin 2640 - 25 min de Crest (Drôme - France).

www.apasdane.com/

Logement: Gîte "A pas d'âne" en gestion libre (18€ /nuit) - chambres de 2-3 ou 4.

Nourriture: Cuisine en gestion libre : courses et repas en commun ou non, selon envies et affinités!
Prolongations : Possibilité de prolonger les vacances avant ou après, selon disponibilité dans le gîte.

Accès : possibilité de co-voiturage OU accès en train/TGV : 1H de Valence TGV - 30 min  de Crest, puis taxi dit "transport à la demande" (hors jours fériés et dimanches) (5 €/personne: 0810262607).

Programme, infos et inscriptions:  charlotteauxplantes@gmail.com