Plantes comestibles et cuisine sauvage

Les plantes sauvages comestibles sont essentielles à notre équilibre; de tous temps, jusqu'à la sédentarisation, elles ont constitué le coeur de l'alimentation humaine. 

Et ce n'est pas anodin; nous sommes descendants de chasseurs-cueilleurs, et d'une époque où les plantes devaient pourvoir à la majorité des nutriments nécessaires à la santé d'Homo Sapiens.

Cette époque est révolue, et les légumes actuels, même bio, locaux et de saison, ont subi de nombreuses sélections horticoles pour être vendeurs, brillants, calibrés et de bonne conservation - au détriment de leur richesse en minéraux. Ajouté au fait que l'agriculture est une culture de plantes annuelles, tandis que les sauvages sont souvent vivaces, il y a un facteur de perte plus conséquente, encore issue de la disparition des mycorrhizes créés par les plantes sous terre; ces réseaux de mycéliums souterrains offrant une symbiose entre champignons et racines de la plante, permettent aux vivaces d'étendre leur réseau racinaire sur des années, jusqu'à parfois plus d'1km, élargissant sans commune mesure leur accès aux nutriments, à l'eau et aux informations - les rendant résiliantes, puissantes, et très riches en nutriments et principes actifs. Voilà comment nos plantes sauvages pérennes demeurent une source incomparablement plus riches que leurs homologues cultivés, qui recommencent inlassablement leur cycle chaque année, à partir d'une petite masse racinaire qui atteindra après 6mois 1m2 au mieux...

Pour équilibrer nos corps, il suffit donc d'intégrer au quotidien quelques petites plantes sauvages, puisque ce sont des bombes de minéraux!

Quand on sait qu'elles sont autour de nous par centaines, dans nos jardins de ville et de campagne, dans les friches et les forêts, et qu'il suffit d'un brin d'observation pour les reconnaître, pourquoi s'en priver !

Déroulement de la formation

Contexte et théorie

Le stage s'ouvre sur une partie théorique courte, détaillant les bénéfices des plantes sauvages, les intérêts, et la manière de les intégrer au quotidien. Se nourrir de plantes sauvages nécessitera aussi quelques bases de botanique, et surtout, un oeil expérimenté, aiguisé au fil des balades.

  

Balades de terrain

La reconnaissance des plantes sauvages dans leur environnement sera donc une priorité; les itinéraires choisis permettront de varier la flore et les biotopes, pour identifier la majorité des plantes comestibles nutritives et gustatives!

 

Ateliers cuisine sauvage

Deux après-midis en cuisine permettront d'expérimenter une dizaine de recettes gourmandes pour se faire plaisir dans la consommation des plantes sauvages.


Où?

Gîte "à pas d'âne"

Route des deux eaux, 26400 Eygluy-Escoulin

Infos et réservations : charlotteauxplantes@gmail.com


charlotteauxplantes@gmail.com

+32 472375724 (Belgique)

+33 633871985 (France)

Envie de partager ? Laissez donc une trace de votre passage sur le Livre d'Or 



Site créé avec la complicité de Carine Debeer